L'ancêtre du cheval

Questions -

Comment s'Appelle l'Ancêtre du Cheval ?

de lecture - mots

Il est vrai que le cheval est présent sur cette Terre depuis longtemps... Très longtemps ! Pour être précis : les premiers ancêtres des équidés viendraient d'il y a 56 millions d'années. En lisant cet article, vous vous embarquez dans l'Histoire passionnante des chevaux, de leur tout première forme à celle qu'on leur connaît aujourd'hui. Si vous pensez que les chevaux ont toujours eu de jolis sabots, une taille semblable à la nôtre ou encore un beau et long crin, alors vous allez être surpris par ce que vous allez voir !

Bref, retournons dans le passé et découvrons les ancêtres des chevaux, nos meilleurs amis ! 📖 

NAISSANCE EN AMÉRIQUE

L'Ancêtre Du Cheval

C'est en Amérique, il y a 56 millions d'années, que commence notre histoire. Le tout premier cheval, Eohippus foule les grandes prairies vertes américaines et découvre la vie. Il n'est vraiment pas grand ; en fait, il mesure 45 centimètres de haut en moyenne, soit la taille d'un joli Caniche à l'âge adulte. Les pieds de cet énergumène ne sont pas du tout semblables aux chevaux actuels ; en réalité, Eohippus a quatre sabots sur chaque pied avant et trois sabots sur chaque pied arrière, pas mal non ?

Il n'est pas toujours évident de faire le lien entre Eohippus et nos petites bêtes modernes car ils avaient énormément de différences. Autres exemples : leur museau était bien plus court et rigide que le museau des chevaux actuels et leur cerveau était beaucoup plus petit, ce qui indiquent qu'ils étaient moins intelligents. Leurs différences étaient telles qu'il n'a été raccroché au cheval que depuis peu de temps. Ce qu'il faut savoir, c'est que Eohippus a donné naissance à plusieurs autres branches qui n'avaient rien avoir avec nos chevaux, mais ces derniers n'ont pas aboutit.

Bien qu'il y eu des Eohippus dans l'Ancien Monde, ses principales évolutions viennent tout de même d'Amérique ; tandis que les Eohippus d'Eurasie n'ont pas donnés grand chose. Il est légitime de se demander comment Eohippus a pu se développer en Eurasie alors qu'il venait d'Amérique et nous aurons une réponse à cette interrogation dans peu de temps. 😉 

DÉVELOPPEMENT EN EURASIE

Détroit de Béring

Crédit photo : National Geographic

Faisons un petit bond en avant il y a 33,9 millions d'années avant notre ère pour rendre visite à Mesohippus : le prochain ancêtre important des équidés modernes. Les Mesohippus ressemblent beaucoup plus à des chevaux que leurs ancêtres Eohippus. Ils sont plus grands (61 centimètres en moyenne), avait un museau plus long et souple et a des jambes beaucoup plus longues et élancées.

Bien sûr, Mesohippus possède un plus grand cerveau ; ce qui le rend plus intelligent que son ancêtre. Il est toujours doté de quatre sabots sur les pieds avant, mais seulement trois étaient fonctionnels, le dernier étant un vestige ne servant que de repose-pied. Nous n'avons pas encore parlé des dents, mais celles-ci ne sont pas encore adaptées aux pâturages.

Avançons encore dans le temps pour arriver à 23 millions d'années avant notre époque contemporaine pour retrouver un nouvel ami : Miohippus, le nouvel ancêtre important de nos bêtes préférées. En effet, c'est lui, ainsi que sa descendance qui ont réellement commencés à migrer d'Amérique vers l'Eurasie pour s'y développer pleinement. Il est maintenant temps de savoir comment les ancêtres du cheval passaient du Nouveau à l'Ancien Monde sans avoir de bateau ou de palmes pour nager... Et la réponse n'est pas très originale en soit. À l'époque, le pont de Béring entre l'actuelle Alaska et l'actuelle Russie n'était pas encore couvert d'eau et les bêtes l'empruntaient pour migrer en Asie — d'ailleurs, un pont artificiel visant à recréer un lien terrestre à ce endroit serait envisagé par les États-Unis et la Russie.

CHANGEMENT RADICAL

Parahippus

L'herbe commence à se répandre abondamment dans les plaines d'Amérique du Nord et un changement radical s'opère chez nos jolies bestioles : le changement de dentition. En effet, Parahippus change rapidement de mâchoire (notamment les dents latérales) pour pouvoir profiter de ces prairies vertes qui se révèleront être la principale source de nourriture des équidés actuels. Ce changement est l'un des plus importants jusqu'à présent car les ancêtres du cheval possédaient des dents adaptées à la mastication de feuilles, qui ne demandent pas tout à fait le même mouvement de mâchoire.

Ce passage qui semble radical aux yeux des anthropologues comparé aux autres changements qui s'étaient opérés sur plusieurs dizaines de millions d'années sera pleinement aboutit chez Merychippus, le descendant direct de Parahippus. Merychippus ressemble beaucoup aux poneys que l'on peut apercevoir de nos jours : il est plus grand (101 centimètres), il possède le crâne des chevaux modernes ainsi que les jambes ; en revanche, il a toujours trois sabots par pied, bien que deux d'entre eux sont plus petits.

NAISSANCE D'EQUUS

Peintures Rupestres Cheval

Merychippus eut plusieurs descendants différents mais la grande majorité était anecdotique ; excepté un seul qui sera le dernier ancêtre des chevaux que nous connaissons aujourd'hui : Pliohippus. Ce dernier apporta la touche finale, ce qui fait toute la différence entre un Équidé et un autre mammifère... Il n'aura qu'un seul sabot par pied !

Faisons un joli pas en avant, il y a 4 millions d'années avant notre ère pour découvrir le cheval que l'on connaît actuellement : Equus. Et oui, ça y est... Après un loooong voyage au travers l'Histoire des ancêtres du cheval, nous avons pratiquement rejoins les chevaux moderne. Cette forme est la plus aboutie que nous n'avons jamais connue jusqu'à présent, et se développera en Amérique ainsi qu'en Eurasie. C'est 10 000 ans avant notre ère qu'un évènement inconnu provoque l'extinction totale des équidés en Amérique du Nord et du Sud, ne laissant en vie que ceux qui avaient migré en Eurasie en passant par le passage de Béring.

Voilà, nous arrivés au terme d'un long voyage à la poursuite des ancêtres du cheval que l'on connaît aujourd'hui. Les chevaux ont été réimplantés en Amérique par les conquistadors espagnols, créant ainsi la race des Mustang. J'espère que cet article vous a plu et que vous avez trouvé réponse à votre question, bye ! 👋 

Cet article est très majoritairement inspiré d'un essai de Britannica.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Découvrez des anecdotes sur nos meilleurs amis ! 🐴