Seabiscuit, histoire d'un cheval de légende

Aujourd'hui, nous allons parler d'un sujet dont nous ne parlons pas souvent dans notre blog : la course hippique. Eh oui, mais pour une très bonne raison ! En effet, il est temps de vous raconter l'histoire de Seabiscuit, le pur-sang qui est devenu la lueur d'espoir d'une génération d'américains. 🇺🇸 

Si vous êtes friand des histoires où les héros partent de rien pour devenir des légendes, alors cet article est fait pour vous. Partons à la découverte d'une équipe de bras cassés qui a réussi à se hisser au top de la compétition de l'époque ! 🐴 

Red Pollard, Howard & Smith

La grande dépression américaine

Avant de commencer, il est important de poser le contexte de cette histoire. Les années 1910 et l'invention de l'automobile par Henry Ford a fait chuter l'intérêt que les humains portaient aux chevaux (ainsi qu'aux équidés en général). Nous n'avions plus besoin d'eux pour vivre : les voitures ont remplacés les calèches, les courses hippiques perdaient en popularité, etc. 

À côté de cela, l'invention de l'automobile a aussi créé le travail à la chaîne qui était responsable d'une forte montée de l'économie couplée à une grosse baisse du taux de chômage. C'est en 1929 que commence notre histoire, un krach ravage l'économie américaine en détruisant tout ce que les 20 dernières années ont permis de construire et le taux de chômage augmente de 25% aux États-Unis. 📉

Il n'est pas délirant de penser que les américains avaient besoin d'un héros pour les aider à affronter cette situation difficile. De plus, la prohibition a aidé à faire remonter l'attrait du peuple pour les courses de chevaux. En effet, l'interdiction de boire de l'alcool en Amérique poussait les gens qui en avaient les moyens à aller à Tijuana, au Mexique, pour boire et parier dans les hippodromes. 🐎 

Grande dépression américaine

Red Pollard : un jockey abonné à l'échec

Maintenant que nous en savons un peu plus sur la situation de l'époque, nous pouvons parler des trois personnes qui sont responsables de la légende de Seabiscuit en commençant par John "Red" Pollard : un jockey qui n'était pas du tout destiné à un brillant avenir. Eh oui. Red était avant tout enfant d'une famille qui fût mise à la rue suite à une inondation dans le North Saskatchewan en 1915. 

Décidant de défier le destin et voyant en son fils un talent pour l'équitation, le père de John décida de le laisser dans une écurie où il avait trouvé un petit job pour aller de l'avant. Malheureusement, le fiston ne performait pas du tout pendant les courses. Véritable compagnon de l'échec, une défaite de trop lui coûta son travail et il fût obligé de travailler comme assistant dans une autre écurie.

D'ailleurs, c'est dans cette nouvelle écurie qu'il fera la rencontre de Seabiscuit, mais nous allons en parler plus tard ! 😉

Red pollard avec Seabiscuit

Howard & Smith : les hommes de l'ombre

Continuons de présenter notre trio de choc avec Charles Howard, le propriétaire de Seabiscuit. Charles a fait fortune en étant l'un des meilleurs vendeurs de la marque automobile Buick dans les années 1910, époque où la voiture était en plein boom. Un tremblement de terre à San Francisco aurait aussi aidé à faire grandir sa fortune, car Charles était le seul à avoir des voitures à fournir aux habitants de la ville à l'époque. 🚗 

Après une longue période de deuil suite à la mort de son fils en 1929, Charles Howard décida de transformer sa résidence secondaire (le ranch Ridgewood) en centre d'élevage pour Pur-Sang. C'est en cherchant une perle rare pour remplir son écurie qu'il tomba sur Seabiscuit, un cheval réfractaire et maltraité qui était élevé dans le ranch de Sunny Jim (une star du millieu équestre de l'époque). N'étant pas impressionné par les gestes d'humeur du cheval, il acheta Seabiscuit et engagea Red Pollard, le jeune homme qui était chargé de s'occuper du cheval.

En parallèle, Charles recruta aussi Tom Smith : un conditionneur à l'écart de la société qui traînait une mauvaise réputation à cause de ses méthodes originales. Pour résumer, nous avons un vieux propriétaire qui n'y connait pas grand chose, un jockey d'1m70 (alors que la moyenne était 1m55), un type étrange à qui personne de fait confiance et un cheval avec un caractère de cochon ! 😡 

Charles Howard avec des chevaux

L'histoire du cheval Seabiscuit

Le faux départ de Seabiscuit

Ce qu'il faut savoir à propos de Seabiscuit, c'est qu'il est issu d'une belle lignée de pur-sang, l'une des races de chevaux les plus rapides. Malheureusement, il fait preuve de mauvaise volonté dès ses débuts. Il est apathique, paresseux et mange 2x plus que les autres chevaux tout en n'ayant pas un physique de compétiteur.

Son premier entraîneur, Sunny Jim, le laisse complètement de côté au profit d'un cheval beaucoup plus rapide et rentable à l'époque. Il courut quand même dans plusieurs hippodromes de seconde zone, mais il ne gagna que 5 fois sur 35 départs dont il a abandonné les 17 premiers. Il changea de propriétaire suite à une belle performance en course pour chevaux à vendre mais ne montra aucun progrès par la suite.

C'est usé, maltraité et fatigué après 3 changements de propriétaire et 47 départs dont seulement 9 victoires qu'il fit la rencontre de Charles Howard, son propriétaire définitif. Encore une fois, c'est grâce à une belle performance (ce qui était rare) dans un hippodrome de Boston que Charles acheta Seabiscuit pour $8 000, ce qui équivaut à $100 000 de nos jours. 💵 🐴 

Red Pollard avec Seabiscuit

La renaissance du pur-sang

Nous en avions parlé plus tôt dans cet article, mais Smith était un conditionneur très spécial qui était réputé pour ses méthodes originales dont la plupart des gens doutaient. Bien que souvent remises en question, ses méthodes bizarres ont touché une corde sensible chez Seabiscuit qui révéla petit à petit le potentiel de futur champion que Charles avait vu en lui.

Au fil du temps, Seabiscuit monta en puissance, ce qui lui permit de gagner dans le Governor's Handicap de Detroit et le Scarsdale Handicap de Yonkers, dans l'état de New York. Après trois années difficiles, il fêta sa troisième année avec des victoires impressionnantes dans deux autres compétition : le Bay Bridge et le World's Fair Handicap de Californie en 1936. 🥇

Qu'est-ce qu'une histoire si elle n'a pas de rebondissement ? Pour Seabiscuit, il s'agit de la défaite dévastatrice qu'il a connu après une longue série de victoires dans le Santa Anita Handicap au début de l'année 1937. Il perdit d'un nez face à un cheval nommé Rosemont. C'est à un moment-là qu'on apprit que Red Pollard était aveugle d'un œil, chose qu'il avait caché depuis tout ce temps. Il n'a pas vu Rosemont le doubler car il était passé par son angle mort.

Seabiscuit en compagnie de Tom Smith

Sa rivalité avec War Admiral

Heureusement pour notre success story, Charles Howard resta loyal envers Red malgré le terrible secret qu'il cachait depuis tout ce temps. Eh puis, cette défaite n'était pas si important que cela quand nous prenons du recul. En effet, l'équipe de Seabiscuit termina cette saison avec 11 victoires pour 15 départs. Désormais surnommé « The Biscuit », le pur-sang fut le cheval le plus rentable cette année-là. 

Bien qu'étant le plus rentable, Seabiscuit ne gagnera pas le titre de « cheval de l'année » pendant cette année car il lui sera volé par son futur rival : War Admiral. La rivalité entre les deux chevaux est très importante dans l'histoire de Seabiscuit. Charles use souvent de provocations envers le propriétaire de War Admiral dans le but de faire monter l'intérêt du public pour ce qui ressemble à un clash de l'époque. 💥

Seabiscuit vs War Admiral

La fameuse course hippique

Après un an de provocations et conflits d'égaux en tout genre, les deux propriétaires acceptèrent enfin de confronter leurs chevaux le 1er novembre 1938 devant 40 000 spectateurs. 40 millions d'américains avaient allumés leur poste de radio pour écouter la rencontre tant attendue entre Seabiscuit et War Admiral. Malgré l'amour du public pour Seabiscuit, son concurrent était largement donné gagnant pour ce duel. 

Eh oui, car nous n'avons pas encore parlé de la blessure à la jambe de Red Pollard et de son incapacité à participer à la course fatidique de sa carrière de jockey. Il enseigna tous ses secrets à son remplaçant Georges Woolf pour l'aider à concourir aux manettes de Seabiscuit. Avec Tom Smith, ils avaient secrètement appris au biscuit à accélérer brusquement dès la sonnerie de la cloche de départ pour atteindre une vitesse record. ⚡️

La stratégie était simple : Faire accélérer Seabiscuit puis le faire ralentir pour permettre à War Admiral de le doubler ; voyant que son concurrent était sur le point de le dépasser, Seabiscuit se mettrait à accélérer comme si sa vie en dépendait pour échapper à son grand rival pour gagner la course. Cette stratégie porta ses fruits et le duo Woolf + Seabiscuit l'emporta avec quatre longueurs d'avance ! 🏆

Seabiscuit avec quatre longueurs d'avance

Suite & fin d'une carrière légendaire

Après sa victoire face à War Admiral en 1938, Seabiscuit remporta le titre de « cheval de l'année », point culminant d'une magnifique carrière de 89 courses qui permit à Howard de générer $437 730, soit presque 8 millions de dollars de nos jours. 💰

Malheureusement, Seabiscuit se blessa gravement à la jambe lors d'une crouse qu'il disputa avec George Woolf. Cependant, il remonta (le temps d'un instant) sur le devant de la scène avec son fidèle ami Red Pollard pour gagner à Santa Anita, course qu'il avait perdu trois ans plus tôt. Il prit sa retraite au Ridgewood Ranch de Californie où ses fans pouvaient lui rendre visite pendant le reste de sa belle vie.

Cette histoire digne d'une production hollywoodienne fera chavirer le coeur des américains qui avaient définitivement besoin d'un héros dans cette décennie extrêmement difficile. Seabiscuit devint une véritable légende. D'ailleurs, 2 films ont été réalisés en son honneur dont un qui fut primé aux Oscar comme étant le meilleur film de 2003 ! 🍿

Seabiscuit et Red Pollard à Santa Anita

Nous vous invitons à aller plus loin dans la découverte de ce cheval légendaire en lisant l'œuvre de Laura Hillenbrand : 

 

 

C'est article est à présent terminé, nous vous remercions de l'avoir lu jusqu'au bout et espérons qu'il vous a plu. Si vous êtes passionné par les chevaux, nous vous conseillons vivement de visiter notre boutique en ligne, où nous proposons plusieurs centaines d'articles en rapport avec l'univers équestre ! À bientôt ! 👋

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Meilleures ventes

Foulard Fer À Cheval Bleu
Foulard Cheval
Fer Bleu
Prix réduit17,90€
Bracelet Fer à Cheval
Bracelet Cheval
Fer à Cheval
Prix réduit23,90€