Des Chevaux Durement Mutilés En France

Actualité -

L'AFFAIRE DES CHEVAUX MUTILÉS

de lecture - mots

Cette affaire hante les journaux de toute la France depuis plusieurs mois : des dizaines de chevaux se retrouvent dans un état critique chaque semaine. Mais qui orchestre ça ? Pourquoi ? Nous avons regroupé toutes les informations que nous possédons pour le moment (Lundi 5 Septembre 2020) sur cette affaire sordide et sur les personnes qui pourraient faire ça. | Crédit photo : Vadim Lukyanchuk

⚠️  AVIS AUX ÂMES SENSIBLES, cet article ne sera pas sur un ton aussi sympa qu'à notre habitude. Nous préférons tout de même rédiger cet article au cas où il pourrait prévenir certains propriétaires de chevaux. Bien que nous essayerons d'éviter d'entrer dans les détails concernant les mutilations et que nous veillerons à ne pas poster de photos choquantes — cette affaire l'étant dans son essence. Nous comprenons totalement que vous ne souhaitez pas en savoir davantage. Si c'est le cas, nous pouvons vous proposer un top sur les 12 chevaux les plus lourds, qui est beaucoup plus joyeux et positif !

Des dizaines de cas dans toute la France

Cheval Dans Un Pré

Crédit photo : Timur Romanov

Des dizaines de chevaux sont retrouvés mutilés, parfois décédés dans plusieurs régions de France. Ce phénomène qui n'est pas nouveau connait néanmoins une très grande accélération depuis le mois d'Août 2020, créant par la même occasion une grande insécurité chez les éleveurs et autre possesseurs de chevaux. Comme exprimé dans l'intro, nous n'allons pas donner de détail sur les mutilations qu'on subit ces pauvres petites bêtes, le principe de mutilation étant assez inacceptable comme-ça.

L'affaire débute en 2014 avec un premier cas qui marqua le début d'une série de 3 cas s'étalant sur plusieurs années. C'est en Février 2020 que le nombre de cas s'accélère progressivement et explose en Août pour atteindre plus d'une trentaine de cas recensés par la gendarmerie nationale début Septembre. Les régions françaises ne sont malheureusement pas les seules à souffrir de ce fléau. En effet, plusieurs cas ont été répertoriés au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse et en Belgique.

Le ministre solidaire avec les éleveurs

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation n'a pas tardé à exprimer sa compassion et sa solidarité envers les éleveurs et autres propriétaires d'équidés, ainsi qu'à leurs magnifiques animaux. Le ministre, Julien Denormandie en visite en Saône-et-Loire s'est exprimé à propos de ces actes de barbarie en annonçant « la mobilisation de tous les services » pour lutter contre ces actes de cruauté d'une barbarie inimaginable d'après ses dires.

Plusieurs enquêtes préliminaires ont été ouvertes à propos de ce phénomène sordide mais aucun lien formel n'a été établi entre les affaires. Pour le moment, ce sont les gendarmeries locales qui prennent en charge les cas ; mais personne n'exclu que le service national de recherche ne prenne l'investigation en charge afin de centraliser les informations à leur disposition. Il va de soi que nous sommes également solidaires avec les éleveurs et propriétaires de chevaux dans la lutte pour protéger leurs équidés.

Pourquoi commettent t'ils ces actes ?

Chevaux Dans Un Pré

Crédit photo : Gaetan Detournay

À vrai dire, personne ne connaît les raisons de ces actes de cruauté (hormis les principaux intéressés). À l'heure actuelle, toutes les hypothèses sont mises sur le même plan, bien que le principe de précaution voudrait que nous favorisions la théorie du mimétisme, populaire chez les statisticiens. Cependant, une information de taille viendrait tout de même contredire le mimétisme.

En effet, il semblerait que les suspects soient doués d'un certain talent à approcher des chevaux qui sont connus pour leur caractère farouche. Les mutilations seraient aussi commises par des personnes ayant une certaine connaissance de l'animal. Dérives sectaires, actes purement psychopathes ou encore satanisme, le champs est ouvert quant aux réelles motivations des malfaiteurs.

Un portrait robot a été rendu public 

C'est lors d'une nuit d'Août, dans l'Yonne qu'un des criminels a été surpris par un propriétaire de refuge. Ce dernier intervint face aux deux agresseurs lorsqu'il entendit des cris suspects de la part de ses cochons. D'après son témoignage, les individus l'auraient agressés après s'être attaqués à un chevaux et deux poneys. Ils auraient été armés d'une arme blanche.

Le brave homme indique avoir vu la tête d'un des individus et donne ses informations à la gendarmerie qui établit un portrait robot. Selon-lui, il s'agirait d'une personne de 40 à 50 qui parlait dans une langue étrangère. Il précise avoir vu « à 100% » le visage de son agresseur.

Des propriétaires à l'affût des menaces

Il ne s'est pas passé beaucoup de temps avant de voir se former des petits groupes de particuliers se former afin de patrouiller et sécuriser leurs prés pendant la nuit. La gendarmerie invite les propriétaires d'équidés à organiser des patrouilles de surveillance et à installer des caméras, sans pour autant de soustraire au travail des autorités. En effet, un débordement a eu lieu avec une voiture qui aurait été arrêté et contrôlé abusivement par l'un de ces mini-groupes.

Il est important de rappeler que l'augmentation des cas depuis Août installe petit à petit un climat étouffant et anxiogène chez les propriétaires de chevaux, de poneys ou d'ânes. La Fédération Française d'Équitation craint une « psychose », un terme qui a été employé à mainte reprise dans beaucoup de médias français pour qualifier ce phénomène...

Une carte répertorie les cas en temps réel

Pour terminer cet article, nous vous fournissons la carte qui répertorie en temps réel les cas de mutilation. En espérant profondément que plus aucun cheval ne s'ajoutera à cette liste morbide et que les coupables soient retrouvés et jugés comme il se doit.

Cet article est à présent terminé. Nous espérons que vous avez appris ce que vous vouliez apprendre sur cette affaire et qu'elle ne vous a pas choqué outre mesure. Comme vous pouvez le voir, nous avons essayé de rester très soft dans notre traitement de la situation. Bien sûr, si vous souhaitez en savoir plus, nous vous redirigeons vers des médias plus conventionnels comme France Bleu chez qui nous avons pris la majorité de nos informations.

Si vous avez des informations complémentaires à nous prévenir d'information erronée ou nous aider à étayer notre article, nous vous invitons à nous les apporter en commentaire. Toute l'équipe de Cheval Royal est solidaire avec les propriétaires d'équidés qui doivent faire face à une situation grave et angoissante. Bon courage. 👊 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Découvrez des anecdotes sur nos meilleurs amis ! 🐴