Pourquoi mettre des œillères aux Chevaux ?

Questions -

Pourquoi Mettre des Œillères aux Chevaux ?

de lecture - mots

Crédit photo : JacLou DL

Vous vous êtes souvent demandé à quoi servaient ces petits bidules que l'on met sur les yeux des chevaux ? Vous vous êtes peut-être même dit que c'était un peu cruel de forcer les chevaux à porter ça... Et c'est normal ! Il est vrai que de prime abord, les œillères ressemblent plutôt à un instrument de torture étrange ! 🤔

Aujourd'hui, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur les œillères, pourquoi nous les mettons sur les chevaux et pourquoi ils en ont besoin ! Entrons directement dans le vif du sujet. ⬇️ 👍🏻

Les œillères, qu'est-ce que c'est ?

7. Canaliser la vision d'un cheval

Chevaux avec des œillères

Crédit photo : Amanda Slater

Les œillères pour chevaux, ce sont les petits carrés en cuir (ou les globes ouverts) qui se fixent à la bride ou au bonnet du cheval à l'aide d'un scratch. Elles sont presque indispensables dans beaucoup de domaines ! Eh oui. Elles servent à canaliser la vision du cheval en l’empêchant de regarder derrière et à côté de lui. En gros, elles servent à le garder dans un environnement calme lorsqu’il est dans des contextes où il pourrait facilement paniquer et devenir dangereux pour lui-même et pour les autres (ville, hippodrome, etc). 🤨

Les œillères agissent sur le champ de vision d’un cheval, le faisant passer de 180° à 30° très facilement. En effet, il n’est pas toujours évident de visualiser la manière dont voit un cheval… Mais en tant que proie, ce dernier appréhende le Monde d’une manière totalement différente à la nôtre. Il est toujours à l’affût d’un prédateur éventuel, et prêt à réagir ! 👀

Bracelet Fer à Cheval

6. Pourquoi devons-nous faire ça ?

Comment voit un cheval

Crédit photo : Daniel

Maintenant que nous savons à quoi servent des œillères, il est important de savoir comment voit un cheval. Avant tout, ce dernier est une proie à l’état sauvage. C’est-à-dire qu’il est conçu pour rester à l’affût d’un prédateur afin de réagir le plus rapidement possible. C’est une question de vie ou de mort ! Pour ce faire, il possède un champ de vision énorme sur l’axe horizontal grâce à la position de ses yeux sur les côtés de sa tête. En sa qualité de proie, le cheval possède aussi une vision différente de la nôtre ! 🐴 👈🏻

En effet, ses deux yeux voient de manière indépendante et désynchronisée. Il est capable de regarder vers la droite avec un œil pour surveiller son groupe et continuer de regarder derrière lui pour guetter un potentiel prédateur. Nous appelons cela la vision monoculaire, en opposition à la vision binoculaire des prédateurs qui fonctionne de manière synchronisée pour fixer un point de manière plus efficace (plus loin, plus net, etc) !

Mais le cheval n’est pas comme les autres proies (il est mieux). Eh oui. Lorsqu'il a besoin de se concentrer sur un point précis, le cheval est capable de transformer sa vision monoculaire en vision binoculaire d'une qualité légèrement moins bonne que la nôtre. Dès qu’il sent quelque chose de suspect, il est capable de repasser rapidement en vision monoculaire pour continuer à regarder l’herbe tout en vérifiant derrière lui. Cependant, le cheval n’a pas un grand champ de vision sur l’axe vertical, ce qui le force à faire de grands mouvements de tête de haut en bas pour voir les choses situées en haut ou en bas ! 🤠

5. Oeillères standard vs australiennes

Œillères classiques vs australiennes

Crédit photo : Jour du Galop

En général, il y a deux types d’oeillères : standards et australiennes. Les œillères standards sont celles que nous avons décrites un peu plus haut : un petit carré de cuir, ou un globe en plastique accroché à la bride ou au bonnet du cheval. Elles sont parfois intégrées dans le bonnet, transformant directement les chevaux en bat-chevaux ! Elles couvrent la majorité du champ de vision du cheval et servent notamment à canaliser sa vision ou à soigner une blessure oculaire en protégeant ses yeux de la lumière du soleil. ☀️ 👀

Les œillères australiennes, quant à elles, prennent la forme de petits coussins allongés en peau de mouton ou en mousse placés sur les côtés de la tête du cheval. Elles sont très différentes des œillères classiques car elles ne couvrent qu’une petite partie du champ de vision d’un cheval (l’arrière). Elles s’accrochent directement à la bride et sont souvent utilisées dans le sport équestre. 🐎

Invention et utilisations des œillères

4. Comment ont-elles été inventées ?

Chevaux de trait gris avec des œillères

Crédit photo : Amanda Slater

Il existe quelques théories sur comment les œillères ont été inventées. Mais la plus grande légende raconte qu’elles ont été inventées lorsqu’un prédicateur a fait un pari avec un de ses amis. Le prêcheur avait parié que son cheval pouvait monter les escaliers de sa maison. Il réussit facilement le défi qui lui avait été lancé sauf, qu’une fois arrivé en haut : il était impossible de faire descendre le cheval. Ce dernier refusait de bouger ! Le prédicateur eut alors le réflexe de couvrir la tête du cheval, ce qui lui permit de descendre les escaliers. Il s’est donc rendu compte que couvrir la vision d’un cheval pouvait l’aider à prendre des risques qu’il ne prendrait pas d’habitude ! 💪🏻

À part ça, le mot « œillère » aurait été décrit pour la première fois par Chrétien de Troyes. L’auteur de romans chevaleresques utilisait ce mot pour parler d’une « ouverture sur le devant du heaume pour les yeux ». Le sens qu’on lui connaît aujourd’hui daterait, quant à lui, des années 1600.

3. Utilisation sur le champs de bataille

Chevaux de guerre avec des œillères

L’une des premières utilisations des œillères était sur le champ de bataille. Les chevaux étaient un élément crucial de la guerre, mais la lumière des armes, des explosions ou encore la vue de soldats pouvait les faire paniquer. Nous avons commencé à mettre des œillères aux chevaux de guerre pour préserver leur vision des affres de la guerre, les garder dans une environnement à peu près calme tout en protégeant leur cavalier. 🛡

Le plus grand exemple de cela était sans doute les deux guerres mondiales. Les chevaux avaient gardé une grande place dans ces guerres malgré l’invention des machines et les armes à feu avaient grandement évolué. Nous pouvons aussi noter le nombre impressionnant d’obus lancés durant la Première Guerre mondiale qui pouvaient facilement faire paniquer les chevaux (et les humains, par ailleurs). 🤔

2. Un indispensable de l'attelage

Chevaux de trait avec des œillères

Crédit photo : INRA

Bien que quelques chevaux soient encore utilisés sur le champ de bataille parfois, ils ont d’autres utilités de nos jours. Les principales sont l’attelage (publicitaire ou événementiel) et la course hippique et ces deux domaines demandent des œillères. Commençons par l’attelage et ses chevaux grands et forts ! 👊🏻

La ville n’est pas de tout repos. Pour vous dire, notre rythme cardiaque serait 10 points trop haut lorsque nous sommes en ville… C’est un peu pareil pour les équidés. Chez eux, c’est plutôt les bruits, les voitures ou encore les vélos arrivant de manière imprévisible qui pourraient le perturber. Pour pallier ça, nous utilisons les œillères qui lui permettent de garder le contrôle de sa vision malgré toutes les petites menaces qu’il aurait envie de surveiller à l’état naturel (comme nous l’avons vu un peu plus tôt).

Certains dresseurs utilisent aussi les œillères pour dissuader leur cheval de reculer lorsqu'ils sont attelés, ce qui pourrait être dangereux pour le cheval et les passants. Cette mesure est un gage de sécurité pour les personnes qui entourent le cheval, ainsi que pour le cheval lui-même. En effet, un élément perturbateur (fréquent en ville) pourrait très bien effrayer le cheval et causer un accident qui pourrait être très grave ! 😞

Bagues Cheval

1. Les oeillères dans le sport équestre

Chevaux de course avec des œillères

Crédit photo : Noah Salzman

Tout comme en attelage, les chevaux de course portent souvent des œillères. Elles servent surtout à les garder concentrés sur la piste, afin d’éviter les distractions venant des autres chevaux (ou jockeys) aux portes du départ. Les œillères ont aussi une toute autre utilité. En effet, certains entraîneurs utilisent également les œillères pour rendre leur cheval plus rapide afin de créer une échappée en lui faisant croire qu’il est plus loin du peloton qu’il ne l’est réellement ! ⚡️

Nous pouvons aussi parler du fait que l’hippodrome est une grande source de distraction et de stress. Que ce soit le mouvement de la foule, des autres chevaux ou autre, il y a de quoi paniquer dans cet univers qui semble hostile de prime abord. Les jockeys se servent aussi des œillères pour aider leur cheval à se concentrer sur leurs paroles plutôt que sur les aléas du stade et de la course. 🐎

Depuis le 1er juillet 2009, il est obligatoire de déclarer lorsqu'un cheval utilise des œillères. Le port des œillères est donc marqué sur les programmes de courses. Quant au CSO, il est interdit de mettre des œillères classiques sur son cheval en saut d’obstacle. Elles sont en général remplacées par des œillères australiennes !

Êtes-vous fan d'équitation ?!

Eh voilà. Maintenant, vous en savez plus sur cette question super intéressante. Pour résumer, nous mettons des œillères aux chevaux pour les aider à appréhender le Monde d'aujourd'hui. Un Monde rempli de distractions et d'imprévus qui peuvent lui faire peur et le mettre en danger, ainsi que son cavalier et les gens autour d'eux !

Si vous êtes fan d'équitation, nous vous invitons à faire un tour dans notre boutique. Nous avons aussi plein d'articles très amusants ou intéressants sur ce sujet passionnant. Par exemple, nous vous proposons notre articles sur les différences entre les chevaux et les zèbres (croyez-moi, il va vous étonner) !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Découvrez des anecdotes sur nos meilleurs amis ! 🐴